Le vocabulaire de base

Les commandements

Osu : Oui, compris, merci, (est dit lorsque le senseï a proposé un exercice)
Hajime: Commencer
Keiko Owarimasu : Fin de l’entraînement
Kiritsu : Debout, se redresser
Mawate : Tourner, pivoter
Mokusu : Méditation
Mokusu Yame : Fin de la méditation
Otaga Ni Rei : Salut entre élèves
Re(rei): Saluer
Sempai Ni Rei : Salut des anciens
Seïza : A genoux (se mettre)
Sensei Ni Rei : Salut au professeur (celui qui détient la connaissance)
Shomen Ni Rei : Salut a « l’instance » qui est supérieure au professeur
Tate Kudasai : Levez-vous s’il vous plaît
Yame : Fin, arrêtez
Yasume (Yassme) : Décontractez-vous, repos
Yoi : Soyez prêt, préparez-vous

Les termes de base

Chûdan : Partie centrale (abdomen, poitrine)
Dachi : Position (des pieds et des jambes)
Dan : Niveau, degré (ceinture noire)
Dô : Voie
Dôgi : Tenue blanche du pratiquant de karate (voir karategi)
Hiji / Empi : coude
Gedan : Partie inférieure (du corps)
Geri : Coup de pied
Gyaku : Contraire, opposé
Hidari : Gauche
Hiza : Genoux
Jôdan : Partie supérieure (cou, tête)
Karategi : Tenue du karatéka, dogi, kimono
Kata : Ensemble de mouvements, de formes. Simulation de combat contre un ou plusieurs adversaires fictifs
Keage : Coup fouetté
Mae : Avant
Mawashi : Circulaire
Migi : Droite
Rei : Salut
Shuto : Tranchant de la main
Soto : Blocage sur l’extérieur du bras (de l’extérieur)
Tobi : Saut, sauté
Tsuki : Coup de poing
Uchi : Blocage sur l’intérieur du bras (de l’intérieur)
Uke : Défense, ou celui qui défend
Ura : Revers
Ushiro : Derrière, par derrière
Yoko : Côté

Les techniques de poings

Gyaku-zuki : Coup de poing contraire à la jambe en avant
Ippon-nukite : Coup (pique) avec le bout d’un seul doigt
Kagi-zuki : Coup de poing latéral
Mawashi-zuki : Coup de poing circulaire
Morote-zuki : Coup de poing doublé
Oi-zuki : Coup de poing en avançant (même poing que la jambe en avant)

Les techniques de pieds

Kin-geri : Coup du dessus du pied en remontant (se fait souvent aux parties)
Mae-geri : Coup de pied avant
Mawashi-geri : Coup de pied circulaire
Ushiro-geri : Coup de pied arrière
Yoko-geri : Coup de pied lateral avec le tranchant du pied
Yoko-tobi-geri : Coup de pied de côté sauté

Les positions

Hachiji-dachi : Position d’attente (normale), pieds écartés
Heisoku-dachi : Position avec pieds parallèles et joints
Kiba-dachi : Position du cavalier, pieds écartés et parallèles
Kokutsu-dachi : Position arrière (70% du poids sur jambe arrière)
Musubi-dachi : Position d’attente, talons joints
Neko-ashi-dachi : Position du chat
Sanchin-dachi : Position du sablier (pieds tournés vers l’intérieur)
Shiko-dachi : Comme Kiba-dachi mais pieds tournés vers l’extérieur (45º)
Zenkutsu-dachi : Position avant (pieds écartés largeur du bassin, 60% du poids du corps sur la jambe avant)

Les défenses

Age-uke : Défense haute avec l’avant-bras
Gedan-barai : Défense basse avec avant-bras
Juji-uke : Blocage avec mains en croix (ouvertes ou fermées)
Kakiwake-uke : Défense de séparation (sur une saisie, dans H. Yodan)
Morote-uke : Double défense (uchi-uke « renforcé » de l’autre poing sur le coude)
Shuto-uke : Défense du tranchant (sabre) de la main
Soto-ude-uke : Défense de l’avant-bras venant de l’extérieur
Sukui-uke : Défense d’accrochage (jambe-bras) avec main ou bras
Teisho-uke : Défense du talon de la paume de la main
Uchi-ude-uke : Défense de l’avant-bras demi-haute intérieure

Les chiffres

1 ichi                                       6 roku
2 ni                                          7 shichi, nana
3 san                                       8 hachi 
4 yo, shi, yon                           9 kyû, ku
5 go                                         10

Le dojo

Le dojo (道場, dōjō?) est le lieu consacré à la pratique des budō ou à la méditation bouddhiste zen. Littéralement en japonais, signifie la voie (c'est le même caractère que le tao chinois), le dōjō est le lieu où l'on étudie/cherche la voie.

Historiquement le dojo était la salle du temple religieux. Ces grandes salles ont aussi été utilisées par la suite pour l'enseignement des arts martiaux. Dans le cas du dojo où l'on étudie les arts martiaux comme dans le cas des dojos servant de centre de méditation bouddhiste, des règles strictes sont instituées. Le dojo est un lieu où l'on progresse. Cette progression est obligatoirement supervisée et contrôlée par un maître.

Orientation

Traditionnellement, le dojo obéit à des règles concernant son orientation. Le côté honorifique, dit kamiza (上座?, lit. le côté élevé) est situé face au Sud. Le kamiza (également nommé shomen) est le plus souvent décoré d'une calligraphie, de sabres, d'un portrait ou de tout autre objet symbolique de la discipline enseignée. L'enseignant s'assied dos au kamiza. C'est aussi de ce côté qu'est placé un invité de marque. Le mur d'en face est le shimoza (下座?, lit. côté bas), où sont assis les élèves. Ceux-ci sont rangés selon un ordre coutumier, qui mélange souvent le grade et l'ancienneté dans la pratique de la discipline ou dans le dojo. Les élèves les plus anciens sont à la gauche de l'enseignant (à l'Est, donc), les débutants à l'Ouest. C'est également à l'Ouest que sont placés les visiteurs éventuels, tandis que les assistants de l'enseignant s'asseyent dos au côté Est de la salle, le Joseki.

Cette orientation a une signification symbolique. Assis face au Sud, l'enseignant reçoit en plein la lumière du soleil, qui est la connaissance qu'il doit transmettre. Les élèves, eux, ne peuvent voir cette lumière qu'au travers de la réflexion qu'en offre l'enseignant, qui se doit donc d'être le miroir le plus fidèle possible. Les pratiquants anciens sont du côté du soleil levant : de par leur ancienneté, ils commencent à comprendre les principes essentiels de leur discipline, alors que les débutants sont encore dans l'ombre.

Le placement des invités du côté des débutants est également un héritage historique. Quand il existait de nombreuses écoles concurrentes, mettre les invités du côté des débutants et loin des anciens rendait difficile aux éventuels espions envoyés par les autres écoles de voir les techniques particulières à ce dojo (toutes les techniques étant alors réputées secrètes).

 Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Dojo

Sensei

Sensei (先生?, parfois francisé en « senseï ») est un terme japonais désignant « celui qui était là avant moi, qui est garant du savoir et de l'expérience d'une technique ou d'un savoir-faire », ou de manière plus condensée un maître qui donne son enseignement à un élève. Dans son utilisation habituelle, il est utilisé pour s'adresser à un professeur ou enseignant ou encore à un médecin et pour s'adresser à un artiste reconnu.

La traduction française courante du terme est maître.

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Sensei

Sempai

La notion de sempai est surtout une notion propre au japon, ici elle est plus symbolique.  Le sempai peut être; le plus ancien élève du professeur, le senior, le plus ancien élève lors d’une séance, quelqu'un de plus ancien par rapport à un autre, le sempai signifie celui qui a commencé avant vous, le kohai celui qui a commencé après vous. Tout pratiquant dans un dojo est le sempai de quelqu’un…
Le sempai se doit de suppléer le professeur lors d’un cours; car il va veiller lors d’une séance à ce que chacun respecte bien les règles et ceci pour le bon fonctionnement de la séance. Le sempai en règle générale c’est donc tout individu qui a plus d’ancienneté qu’un autre. Le sempai du cérémonial c’est l’élève le plus gradé et lorsqu’il y en a plusieurs du même grade c’est le plus ancien. Il se doit pendant le cours et les saluts veiller à ce que les élèves respectent bien toutes les règles du dojo.

Kohai

, le kohai est quiconque avec moins d'expérience que vous, littéralement il signifie le "junior". Veuillez aider quiconque a besoin de votre expérience, pas avec une attitude de supériorité, mais comme modèle, avec la simplicité et la modestie de celui qui transmet ses  connaissances acquises par l'effort, le travail et les différends. Rappelez-vous, qu"il y aura toujours quelqu'un plus haut gradé que vous. La bonne attitude à avoir est de se considérer comme un étudiant en toute occasion.

 Source; Shotokan Karaté-Do de la Capitale, webmestre Marc Tremblay

Le salut

Dans tous les arts martiaux, le salut a une importance particulière : il marque un respect entre les partenaires/adversaires.

Dans les budo (arts martiaux japonais), le salut, ou rei, obéit à des règles particulières..

On distingue le salut debout, ou ritsurei, et le salut assis, ou zarei — assis signifiant à genoux dans la position dite « seiza ».

Source  :  http://fr.wikipedia.org/wiki/Salut_en_budo

RESULTATS OKCV

COMPETITION 2017

NOUVELLE  SECTION FILLES 10 -13 ANS

PHOTOS RASSEMBLEMENTS ENFANTS OKCV

NOUVEAUX HORAIRES NOUVEAUX COURS

MAITRES ET ECOLES

SHORIN-RYU

ITOSU Ankō Senseï
ITOSU Ankō Senseï

SHOTOKAN

Gichin FUNAKOSHI Senseï
Gichin FUNAKOSHI Senseï
OTSUKA Hironori Senseï
OTSUKA Hironori Senseï
EGAMI Shigeru Senseï
EGAMI Shigeru Senseï
source :http://ainkarateshotokan.wordpress.com
FUNAKOSHI Yoshitaka Senseï
OBATA Isao Senseï
OBATA Isao Senseï
HARADA Mitsusuke Senseï
HARADA Mitsusuke Senseï
 HIRONISHI Genshin Senseï
HIRONISHI Genshin Senseï
                                  OSHIMA Tsutomu Senseï
OSHIMA Tsutomu Senseï
NISHIYAMA Hidetaka Senseï
NISHIYAMA Hidetaka Senseï
KASE Taiji SenseÏ
KASE Taiji SenseÏ
NAKAYAMA Masatoshi Senseï
NAKAYAMA Masatoshi Senseï
SUGIURA Motokuni Senseï
SUGIURA Motokuni Senseï
UEKI Masaaki Senseï
UEKI Masaaki Senseï
KANAZAWA Hirokazu Senseï
KANAZAWA Hirokazu Senseï
S.Miyazaki Senseï
S.Miyazaki Senseï
SHIRAI Hiroshi  Senseï
SHIRAI Hiroshi Senseï
ENOEDA Keinosuke Senseï
ENOEDA Keinosuke Senseï
YAHARA Mikio Senseï
YAHARA Mikio Senseï
ASAI Tetsuhiko Senseï
ASAI Tetsuhiko Senseï
ABE Keigo Senseï
ABE Keigo Senseï
 TANAKA Masahiko Senseï
TANAKA Masahiko Senseï
OSAKA Yoshiharu  Sensei
OSAKA Yoshiharu Sensei
IIDA Norihiko Sensei
IIDA Norihiko Sensei