Les katas Heian

Ces katas sont traditionnellement enseignés au début de l'apprentissage du karaté Shotokan. Bien qu'ils ressemblent fortement aux Pinan, ils sont très différents et ne doivent pas y être assimilés de manière générale. Il est d'ailleurs important de noter que ces katas sont appelés Pinan dans certains styles et Heian dans d'autres en parlant des mêmes katas. Certains styles pratiquent même les Pinan et les Heian ; ils sont, dans ce cas, différents. On sait toutefois que la dénomination Pinan est d'origine chinoise (ping'an), et Heian d'origine japonaise, ayant à peu près la même signification.

À la fin du XIXe siècle et au début du XXe, les Okinawaiens ne se sentaient pas encore vraiment japonais (aujourd'hui non plus, d'ailleurs).

À cause de la guerre sino-japonaise du début du XXe siècle, les termes d'origine chinoise ont peu à peu été bannis du vocabulaire japonais, remplacé par le terme japonais équivalent. Ceci pour tous les termes d'origine chinoise utilisés couramment au Japon, et pas seulement pour le karaté.

Funakoshi senseï en 1936, Okinawaien "immigré" au Japon, a donc remplacé les termes Pinan par Heian, dans la logique de ce qui précède et par souci de meilleure intégration. Et, pour mieux justifier ce changement, il a aussi modifié et la forme des katas, et leur ordre.

De la même manière, beaucoup d'autres katas furent ainsi 'japonisés'.

 

Les katas Heian (Esprit paisible) sont les premiers katas que les karatékas apprennent en karaté Shotokan. Ils seront appris dans l'ordre et approfondis à chaque passage de grade.

Heian Shodan (平安初段) est le premier kata de la série Heian pratiqué en karaté shotokan-ryu. Heian Shodan est la base de la pratique du karaté et est en général le premier kata qu'un karatéka apprend et pratique.il est composé de 21 techniques et s'exécute en environ 25 secondes.

Heian Nidan

Le kata se compose de 26 mouvements et s'exécute en environ 40 secondes. Ce kata contient, comparativement à Heian Shodan, des techniques plus difficiles comme Yoko Geri (coup de pied latéral) et Mae Geri (coup de pied frontal), Nukite (frappe du bout des doigts) et Uchi Uke (technique de blocage d'intérieur en extérieur). Un élément central de ce kata est la position vers l'arrière appelée Kokutsu Dachi qui y est particulièrement fréquente.

Heian Sandan  contient des techniques basses et moyennes.

L'essence de ce kata est l'utilisation des avant-bras contre une attaque au buste. Notez particulièrement la tenue bien droite des épaules lors d'un coup de poing, également le contrôle de la position droite du dos sur la position du cheval Kiba-dachi et l'utilisation du corps (Tai sabaki) dans les déplacements simultanés des pieds (Yori Ashi). Ce kata dont le schéma de reproduction (Embusen) forme un T, est composé de 20 mouvements (23 chez Funakoshi, 21 chez Kanazawa) et son exécution dure en moyenne 25 à 40 secondes.

Heian Yondan

Ce kata est caractérisé par une grande dynamique, l'étude de techniques doubles de blocage et l'utilisation de techniques de pieds. Celui-ci fut fort probablement dérivé du kata Kushanku (ou Kanku). Il se compose de 27 actions et s'exécute en environ 50 secondes.

Heian Godan

Nombre des principes de base du karaté sont réunis dans ce kata : Mizu nagare-gamae représente ce principe célèbre : les techniques de défense, des techniques de défense alternées entre les trois niveaux (Gedan, Chudan, Jodan), la saisie d'arme et contre-attaque, la technique de contre-attaque par changement d'orientation, l'esquive d'une attaque par un saut, esquiver et contrer (Tai Sabaki) avec des techniques de type Nagashi (techniques glissées) et le classique Kamaekata Manji-gamae, etc. Par la profusion des techniques, ce kata établit une bonne base d'un riche style de combat. Par conséquent, il est logique que son exécution requière justesse de rythme et de timing. Ce kata combine alternativement des mouvements rapides successifs et des techniques d'attaque rapides. Il se compose de 25 mouvements et devrait être exécuté en environ 50 secondes.

Tekki (shodan, nidan et sandan) : Monter à cheval. Les 3 tekki, où la position prédominante est kiba-dachi, position dite du « cavalier », ont la particularité de s'exécuter dans un seul et unique axe

                                                               sources: You Tube

                                                                             Wikipédia

RESULTATS OKCV

COMPETITION 2017

NOUVELLE  SECTION FILLES 10 -13 ANS

PHOTOS RASSEMBLEMENTS ENFANTS OKCV

NOUVEAUX HORAIRES NOUVEAUX COURS

MAITRES ET ECOLES

SHORIN-RYU

ITOSU Ankō Senseï
ITOSU Ankō Senseï

SHOTOKAN

Gichin FUNAKOSHI Senseï
Gichin FUNAKOSHI Senseï
OTSUKA Hironori Senseï
OTSUKA Hironori Senseï
EGAMI Shigeru Senseï
EGAMI Shigeru Senseï
source :http://ainkarateshotokan.wordpress.com
FUNAKOSHI Yoshitaka Senseï
OBATA Isao Senseï
OBATA Isao Senseï
HARADA Mitsusuke Senseï
HARADA Mitsusuke Senseï
 HIRONISHI Genshin Senseï
HIRONISHI Genshin Senseï
                                  OSHIMA Tsutomu Senseï
OSHIMA Tsutomu Senseï
NISHIYAMA Hidetaka Senseï
NISHIYAMA Hidetaka Senseï
KASE Taiji SenseÏ
KASE Taiji SenseÏ
NAKAYAMA Masatoshi Senseï
NAKAYAMA Masatoshi Senseï
SUGIURA Motokuni Senseï
SUGIURA Motokuni Senseï
UEKI Masaaki Senseï
UEKI Masaaki Senseï
KANAZAWA Hirokazu Senseï
KANAZAWA Hirokazu Senseï
S.Miyazaki Senseï
S.Miyazaki Senseï
SHIRAI Hiroshi  Senseï
SHIRAI Hiroshi Senseï
ENOEDA Keinosuke Senseï
ENOEDA Keinosuke Senseï
YAHARA Mikio Senseï
YAHARA Mikio Senseï
ASAI Tetsuhiko Senseï
ASAI Tetsuhiko Senseï
ABE Keigo Senseï
ABE Keigo Senseï
 TANAKA Masahiko Senseï
TANAKA Masahiko Senseï
OSAKA Yoshiharu  Sensei
OSAKA Yoshiharu Sensei
IIDA Norihiko Sensei
IIDA Norihiko Sensei